S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

ViaBloga, le livre - Préface

Par Stephane • Actualités • Samedi 15/07/2006 • 21 commentaires  • Lu 3976 fois • Version imprimable


Mot-clé :

Je commence l'écriture d'un livre dont le titre reste encore à trouver, mais qui dans l'esprit pourrait être "le guide ultime de ViaBloga". Le but : expliquer le plus simplement possible toutes les fonctionnalités offertes par la plateforme, afin que chacun puisse l'utiliser au mieux et que puisse s'exprimer toute votre créativité !

Je vais publier ici même les chapitres au fur et à mesure de leur élaboration, je compte sur vous pour me guider, m'indiquer ce qui mérite de plus amples explications ou exemples, ce que vous aimeriez bien comprendre, ce que j'ai oublié etc.

Voici déjà la préface. Je réfléchis en ce moment à la bonne organisation du contenu et j'espère pouvoir vous proposer la table des matières très bientôt. :-)


Préface : Pourquoi un livre ?

Le “phénomène” des weblogs que la presse a découvert et présenté une bonne centaine de fois entre 2001 et 20051 a finalement eu lieu. En 2006, 5 millions d'ados ont leur Skyblog, les politiques font campagne dans la blogosphère, et même si vous n'êtes ni ado, ni politicien, vous pouvez quand même créer en 30 secondes votre weblog et publier votre premier billet dans les 30 secondes suivantes sur l'un des nombreux services de weblogs qui sera ravi de vous accueillir. Alors pourquoi un livre pour expliquer le fonctionnement, censé être ultra simple, d'un système de publication de blog, un concept qu'il n'est plus besoin de présenter ?

La facilité et la rapidité de création et de publication ont assuré l'essor de la popularité des weblogs : dès lors qu'il n'était plus requis d'être informaticien ou féru de technique pour publier sur le Web, les internautes ont très vite trouvé une multitude de sujets sur lesquels s'exprimer et échanger. Parallèlement, ils n'ont pas non plus manqué d'idées pour mieux en parler et mieux les présenter, et ils ont rapidement proposé d'innombrables idées d'améliorations. Nous avons fait le choix d'écouter nos utilisateurs et d'imaginer et construire avec eux les weblogs de demain, depuis six ans déjà ! Ainsi, d'innovation en innovation, ViaBloga est devenu de plus en plus puissant et flexible, mais également de plus en plus complexe. Aujourd'hui, il est toujours possible de créer un weblog et d'y publier un article en une minute. C'est même fortement conseillé. Mais lorsque vous souhaiterez aller plus loin, vous serez sans doute agréablement surpris de pouvoir satisfaire vos attentes ou vos envies avec les très nombreuses fonctionnalités de notre plateforme : il y a de quoi en remplir un livre ! Et si ce n'est pas encore le cas, nous espérons que vous nous aiderez à imaginer et construire les weblogs d'après demain.

Si les lecteurs qui utilisent déjà ViaBloga ne seront pas surpris qu'il y ait matière à remplir quelques centaines de pages pour décrire le système de weblogs qu'ils ont choisi, ils se demanderont sûrement pourquoi je n'utilise pas plutôt ViaBloga lui-même et son système de textes et de mots-clés pour écrire et publier une documentation en ligne au lieu d'écrire un livre. L'idée est séduisante, car d'une pierre on peut faire deux coups : mettre en ligne une documentation hypertexte, et démontrer la flexibilité de la plateforme en illustrant certaines de ses fonctionnalités les plus puissantes. Pour être honnête, nous avons essayé, et force est de constater que si ViaBloga est parfait pour diffuser des informations, dialoguer ou construire une base de connaissance, ce n'est pas forcément la meilleure manière d'obtenir une documentation utile.

A travers les discussions qui ont lieu sur le weblog des utilisateurs, ou lors des réunions des utilisateurs de ViaBloga, je suis souvent surpris du degré élevé de connaissance du système de la part de ses utilisateurs. C'est une connaissance acquise à travers de nombreuses expérimentations personnelles, de discussions avec les autres utilisateurs où avec l'équipe de ViaBloga, de la lecture des articles et tutoriels que nous avons publiés. Il faut avoir du temps, et être curieux et motivé. Souvent, cette connaissance se limite à certains domaines particuliers : tel utilisateur connaît les usages avancés des mots-clés sur les bouts des doigts, mais n'a aucune idée de comment il peut créer son propre modèle de mise en page, tel autre peut créer un blog collaboratif en trois minutes mais ignore ce que sont le podcasting ou le videoblogging. Celà renforce bien sûr l'intérêt d'un forum d'entraide comme le blog des utilisateurs, mais on peut certainement trouver une manière plus efficace de présenter les fonctionnalités de ViaBloga, qui ne soit pas seulement un moyen plus ou moins rapide de trouver des solutions à des problèmes, mais qui soit génératrice d'idées et qui vous permette d'imaginer votre weblog ou vos weblogs de demain.

Rétrospectivement, je crois que nous autres blogueurs avons du mal à résister à la tentation de l'hyperlien : on ne reprend pas intégralement une information, on la cite, on la commente, et surtout on fait un lien vers la ou les sources. C'est très efficace pour diffuser et enrichir une information, mais c'est très peu adapté à une documentation. Affranchis de la contrainte physique du papier, nous avons alors imaginé des systèmes d'organisation de la documentation très liés, offrant des chemins de parcours multiples, toujours tout à fait logiques, et très souvent idéaux pour tourner en rond. Sans début et surtout sans fin, une documentation devient vite un dédale où le lecteur se demande à chaque page sur lesquels des dix ou vingt liens il doit cliquer. Et sans début et surtout sans fin, les auteurs eux-mêmes se demandent quand ils auront fini de documenter !

Je vais donc essayer d'écrire un livre, avec un début et une fin, que l'on pourra imprimer, et lire en tournant les pages. Il y aura bien sûr un index, et une table des matières qui permettra de se rendre compte dès les premières pages que les mots-clés doivent vraiment être une fonction très importante si pas moins de deux chapitres et un annexe y sont consacrés ! Une fois le livre écrit, une version en ligne sera également disponible, utilisant bien sûr les fonctionnalités des textes et des mots-clés de ViaBloga, mais avec l'assurance de constituer un tout clair, cohérent et complet.

Au moment où j'écris ces lignes, j'ai une bonne idée de la table des matières, mais je n'ai écrit que cette préface que je vais publier sur le blog des utilisateurs. Je publierai ensuite chaque chapitre au fur et à mesure de leur écriture pour recueillir les avis et suggestions, et ainsi rendre le livre plus utile, et pourquoi pas plus attrayant, en incorporant directement les expériences des utilisateurs. Je remercie par avance tous les utilisateurs qui m'aideront et qui sans nul doute me solliciteront sans relâche pour que je termine le livre rapidement !

1Rebecca Blood l'écrivait déjà en 2001? chacun considére que l'année de l'explosion des weblogs est celle où il a lui même découvert le concept.


 

Progression :


D'autres articles sur des thèmes similaires :


Commentaires

par leblase le Samedi 15/07/2006 à 14:10

leblase Voilà une approche vraiment originale, et qui prend à contre-pied tout ce qu'on a fait jusqu'ici sur "vie de Viabloga" "laboratoire de Viabloga" et "MC²".
Il est tout-à-fait vrai que très souvent, l'utilisation des hyperliens comme mode d'emploi nous amène à "des systèmes d'organisation de la documentation très liés, offrant des chemins de parcours multiples, toujours tout à fait logiques, et très souvent idéaux pour tourner en rond."
Et celà pas que sur Viabloga, bien entendu: combien de fois, la découverte abyssale des mode? d'emploi de logiciels ou OS en ligne ne nous a t'elle laissés avec l'impression  du gars qui s'engage dans le désert en espérant que sa bouteille d'eau lui suffira pour aller au bout?
Donc, revenir à l'écrit, et un écrit de toi,  concepteur de Viabloga pourrait nous permettre d'accéder , au-delà des infos utiles, à une vision de l'intérieur et au cheminement intellectuel qui t'a amené à adopter telle ou telle fonctionnalité, privilégier tel ou tel protocole, favoriser telle ou telle démarche.

Je suis également persuadé qu'en bon laborantin, tu as dû apprendre de tes cobayes, et que certains blogs et blogueurs (et euses) ont poussé le bouchon dans des directions inattendues pour toi, te poussant à créer à ton tour (j'en suis le témoin) des fonctionnalités nouvelles et souvent originales.
En ce sens, la plateforme a pris un petit peu l'aspect d'une entité biologique, qui aurait pâmé d'aise Lamarck et son célèbre "la fonction crée l'organe".
En bref, je suis sûr que l'aventure de ton bouquin en passionnera plus d'un.


par olivierMG le Samedi 15/07/2006 à 16:44

super idée !
c'est ce que j'aime chez viabloga : toujours à la pointe mais pas de tabou ! si un livre est plus pratique, il faut écrire un livre ! beaucoup se seraient braqués avec des raisonnements tordus du type "hors de question, un bouquin c'est bon pour du web 1.0 !!"...


par Jo le Mardi 18/07/2006 à 11:31

Surprise...
... Intriguée...
   ... Perplexe...
      ... Amusée...
         ... Epatée...
            ... Confiante

(présente)


[Rien à voir avec le sujet] Notes de bas de page par guillaume le Mardi 18/07/2006 à 19:48

guillaume Stéphane, comment fais tu pour générer des notes de bas de page ?

Le “phénomène” des weblogs que la presse a découvert et présenté une bonne centaine de fois entre 2001 et 20051 a finalement eu lieu. En 2006, 5 millions d'ados ont leur Skyblog, les


J'ai voulu en créer sur Tours-Tlemcen.com mais c'est encore une ressource de Viabloga dont j'ignorais l'existence ;-)


Re: [Rien à voir avec le sujet] Notes de bas de page par Stephane le Jeudi 20/07/2006 à 16:12

Stephane En fait j'ai juste fait un copier/coller depuis Open Office Writer, qui lui génère le code HTML qui va bien :

<a class="sdfootnoteanc" name="sdfootnote1anc"
href="../#sdfootnote1sym" rel="nofollow" ><sup>1</sup> etc.


par Miam le Mercredi 19/07/2006 à 13:44

Ah, je trouve que c'est vraiment une bonne idée, ce livre !

Ça peut paraître étonnant de fixer sur du papier un phénomène aussi évolutif. Et Dieu sait si le côté figé et fini du livre peut paraître détestable à celui qui a découvert la mutabilité et l'extraordinaire adaptabilité du blog à la nouveauté et aux événements. Mais pour ancrer une étape-repère dans ce foisonnement, il n'y a certainement pas mieux qu'un livre.

Je ne sais pas ce qu'il y aura dans ce livre mais j'ai ma petite idée. ;-) J'espère qu'on y trouvera, entre autres, une sorte de biographie du créateur de plateforme à destination d'un utilisateur ouvert à tout mais pas au courant de tout. Le SENS du blog, en fait, je pense que ce livre éclairera beaucoup la question.

Et je suis sûre que les petites questions techniques de modèles de mise en pages se résoudront d'elles-mêmes. ;-)


viabloga le livre (Viabloga mon prof) par Lepapy le Lundi 24/07/2006 à 14:28

Je pense me souvenir d'avoir poser cette question.  Votre idée est géniale. Gardez à l'esprit que celui qui consulte votre livre est un débutant que de surcroît son niveau scolaire est tout à fait rudimentaire. Souvenez vous que sa langue est le français, faites suive chaque mot anglais de sa traduction. Pour être vraiment utile le  prof doit être simple, voir dans certain cas répétitif sous forme d'exemple. Pour les cas complexe dans la mesure du possible revenez sur des détails soyez toujours attentif à l'abc. pour les sans bac.
Nombreux sont ceux qui n'ont pas eu la chance (les moyens) d'user leur fond de culotte sur les bancs des écoles. Nul doute que le Juge qui se cache sous le pseudo (Le blase) va trouver matière à humilier comme il la fait il y a quelque mois. Je n'ai pas répondu j'ai considéré que le silence est la réponse au mépris. 
Au nom de tous ceux qui ne sont pas des intellos mais qui garde le secret désir de s'instruire je vous dit un grand merci.
J'ai écrit : le seul et unique moyen de s'élever, c'est d'aidé les autres à s'élever eux même. Et si cela fait ombrage à certain, dites leurs de ma part que les gens qui écrivent correctement et sans fautes le français sont n'en déplaise aux agresseurs des minorités.


Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par leblase le Lundi 24/07/2006 à 17:50

leblase ?


Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par jlb le Lundi 24/07/2006 à 19:24

jlb Concernant Leblase, il ne peut s'agir que d'un malentendu car personne n'est plus éloigné que lui de toute considération méprisante, même s'il ne mâche pas toujours ses mots. Je crois effectivement me souvenir d'un échange entre vous seulement je ne le retrouve pas. Je n'ai retrouvé que celui-ci. Si vous pouviez nous l'indiquer car il est dommage de rester sur ce sentiment, une fausse impression...


Re: Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par Lepapy le Mercredi 02/08/2006 à 17:07


JLB vous avez raison cela ne concerne pas M Leblase, je vous présente mes plus humbles escuses à tous.


Re: Re: Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par jlb le Mercredi 02/08/2006 à 17:24

jlb Pas de souci, tout le monde peut se tromper, l'important c'est d'évoluer. Bonne continuation.


Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par Jo le Lundi 24/07/2006 à 21:26

Lepapy,

Vous me contredirez si je me trompe, mais je crois que vous faites allusion à votre apparition chez leblase en mars dernier.

On peut trouver votre premier commentaire ICI
et la réponse d'Archignac ICI

Vous avez ensuite apostrophé La Duchesse ICI
Elle vous a répondu ICI
Et Complex a renchérit ICI

Je n'ai pas trouvé de commentaire de leblase vous parlant ou parlant de vous. Peut-être l'a-t-il fait mais je ne m'en souviens pas.
On peut penser ce qu'on veut de ces échanges, de votre irruption et de leurs réactions.
Mais on ne peut en accuser leblase qui n'est que l'hôte de gens qui sont libres de leurs pensées et de leurs écrits.

---------------------------

Personnellement, je n'ai jamais pris la peine d'aller voir votre blog.
Pourquoi ? Parce que vos irruptions à la fois larmoyantes et agressives me rebutent.
Attention ! Je n'ai pas dit que vous étiez rebutant. Je dis que vos commentaires le sont.
J'aurai sans doute du aller voir quand même. Sûrement.

Communiquer sur internet est beaucoup plus difficile qu'il n'y parait. Ce qui passe dans nos commentaires n'est pas toujours ce que nous croyons y mettre.
Que vous ayiez des difficultés à le faire est certain. Que vous soyiez en quête d'apprentissage l'est aussi, et est tout à votre honneur.
Votre apport ici est important, parce que, effectivement, quand on est dans une idée, on a souvent l'impression que tout le monde comprend ce qu'on raconte et on a parfois du mal à se rendre compte qu'on largue des gens. Mais ne croyez pas que vous êtes le seul à être largué. Peut-être simplement un de ceux qui l'avouent le plus facilement.

Peut-être qu'un mode de communication plus serein peut s'installer. Je l'espère en tous cas.


Re: Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par jlb le Lundi 24/07/2006 à 22:09

jlb Jo, notre archiviste ! J'avais oublié en effet cet épisode. Comme je le pensais, ce n'est pas leblase qui est concerné, il n'est que l'hôte de tous ces commentaires - et commentateur lui-même mais en l'occurrence pas cette fois. Quant aux commentaires en question, ils relevaient seulement le mode d'irruption et l'intention trop affichée : venez consulter mon site !

Lepapy, vous nous avez interrogé à ce sujet sur support@viabloga.com il y a peu :

Comment obtenir des avis, des commentaires sur mes articles ?
Et je me permets de vous rappeler ma réponse :
C'est en effet le désespoir de bien des auteurs de blogs. Je ne pourrais que vous inciter à lire la série de posts à ce sujet de Mouche, co-fondatrice de ViaBloga.

L'idée c'est que pour obtenir des commentaires, il faut commencer par être soi un commentateur, visiter les autres blogs, laisser des commentaires circonstanciés qui vont inciter à la réciproque. C'est un principe de la blogosphère : réciprocité et échanges. Cela suppose une part de don, d'investissement et d'entretien.

N'hésitez pas non plus à intervenir sur Vie de ViaBloga où vous trouverez une communauté toujours disposée à vous aider ou vous conseiller.
Je maintiens évidemment mon propos. On découvre cela au fur et à mesure, en pratiquant. Il y a beaucoup de sites d'expression citoyenne qui naissent en ce moment et ils sont tous en recherche d'échanges, vous devriez réussir à tisser des relations (au delà de l'échange de liens).

PS : quelqu'un vous a laissé un vrai commentaire le 18, vous devriez peut-être lui répondre (après avoir consulté son site), c'est important aussi cela...


Re: Re: Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par Jo le Lundi 24/07/2006 à 22:30

Archiviste !?
Non mè é pi koua enkore !


Re: Re: Re: Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par isabelle le Mardi 25/07/2006 à 01:40

isabelle Jo,
cette image de toi manquait sans doute à ta planoplie...;-)))


Re: Re: Re: Re: Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par Jo le Mardi 25/07/2006 à 11:11

ancolie,
oui, mais alors là, vraiment, non...
je suis pas cap' ;-)


Re: Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par Lepapy le Mercredi 02/08/2006 à 17:33


JO vous avez raison cela ne concerne pas M Leblase je vous présentes mes excuses.
Vous écrivez :
Pourquoi ? Parce que vos irruptions à la fois larmoyantes et agressives me rebutent. Je n'ajoute rien je vous laisse le soin de lire ce qui suit.

   

M LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

    Premier Magistrat de France

    Palais de l'Élysée 75008 PARIS

Monsieur,

Au nom de la constitution < J'accuse > la justice d'1justice, de viol de la Constitution. (voir Loi constitutionnelle du 3 juin 1958 qui fixe les charges et devoirs de la justice)

N'ayant plus rien à perdre que ma misérable carcasse, je tente-le tout pour le tout, avec le futile espoir qu'il existe encore sur cette terre des êtres humains ? 

Attention, ceci n'est pas un canular ! Pire que l'affaire Outreau !

 Une histoire inimaginable malheureusement cent pour cent authentique !  

 Voilà plus de huit années que le vieil homme persécuté demande réparation auprès des plus hautes institutions de la justice et de l'état. Il n'a jamais eu de réponse. Il vient juste de comprendre pourquoi ?

Le jugement qui a dépouillait André de tous ses biens de ses retraites, de son honneur est tellement monstrueux, diabolique, démentiel, que personne ne peu croire qu'une telle infamie a pu voir le jour sur le sol de France. Pourtant la réalité est là dans tout son horreur !

L'histoire retiendra Monsieur le Président de la République que cette abomination est intervenue pendant la durée de votre mandat. En raison de votre position de premier citoyen de France, premier Magistrat vous ne pouvez pas, ignorer la loi constitutionnelle du 3 juin 1958, article unique :  rappelant au n° 1 que seul le suffrage universel est la source du pouvoir. Le n° 4 fixe les charges et devoir de la justice. Cela fait 48 ans que la justice viol impunément cette loi constitutionnelle et qu'elle rend des jugements scélérats contraires à ses charges et ses devoirs définis par la dite loi (article unique n° 4).

  Au nom de l'article 223-6 du Code Pénal ; Le vieil homme dans la détresse vient solliciter de votre haute bienveillance aide et assistance contre les actions despotiques de la justice française.

Dans ce pays, nous n'avons aucune protection contre le totalitarisme judiciaire.

Pour mémoire : Droits de l'homme constitutionnel : Article II. Citation : < Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté et la résistance à l'oppression.>

Commentaire : Le devoir de tout politique rendre à ces droits leurs significations premières.

En vertu de ce qui précède et particulièrement de l'article 223-6 Monsieur le Président de la République, André vient solliciter la convocation immédiate de tous les parlementaires en session extraordinaire pour mettre un terme aux actions despotiques de la justice.

Citation droits de l'homme constitutionnel : Article XV. < La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration.> En vertu de ce qui précède, André vient solliciter des élus la nomination d'un tribunal public totalement indépendant pour juger les actes délictueux de la justice.

Article XVII. Citation : < La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé>

Depuis près d'une décennie André est privé de ses retraites, de sa propriété, de tout ce qui se rattache à la vie d'un homme.

Cette abominable affaire est diffusée sur Internet, y compris cette lettre. Adresse du site < http://papy-leproscrit.viabloga.com > Un vieillard de 76 ans handicapé suite à un accident du travail, privé de tous ses droits, de ses retraites, de tous ses biens, sans raison, sans motif implore votre aide.

Commentaire : Nous sommes en dictature. La pire qui soit celle du fonctionnarisme, ils parlent de services publics, il faut traduire calamité publique. (Palais d'1justice) Les juges disposent de pouvoirs discrétionnaires " il faut lire totalitaire ".  Le dictionnaire nous dit :

< Discrétionnaire qui est marqué par de nombreux et fréquents abus.>

Synonyme de Discrétionnaire : Arbitraire ; Artificiel ; Despotique ; Injuste ; Illégal !

Cinq mots conformes aux actions totalitaires de la justice. Votre devoir mettre un terme à ces abus.

L'article II de notre constitution fait obligation à tout homme politique sans exception de combattre la tyrannie judiciaire au nom des droits sacrés et inaliénables, droits reconnus imprescriptibles par notre constitution.

Les Faits : En 1998 la justice a condamnait André à payer à son épouse une pension alimentaire de 17 000  Francs par mois alors que l'avis d'imposition 1997 porte 12 000 F mensuel. En outre ce jugement est illégal il a pour base de fausses déclarations (escroquerie au jugement). Dans l'impossibilité de payer, André déchu de tous ses droits par la tyrannique 1'justice  avec en plus l'interdiction de remettre les pieds dans sa maison, dans sa rue, dans son village, a était marginalisé. La République avait supprimé le bannissement, les juges ont rétabli cette iniquité. En plus de l'avoir dépouillé la justice lui a volé son honneur !

Prenez connaissance de cette monstruosité qui dépasse l'entendement, personne absolument personne ne peut imaginer le motif invoquer. Ceci démontre que les Juges disposent abusivement de pouvoir despotiques.

Quelle est la loi qui autorise les Juges à violer la loi ? Article premier < les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits >

Motif du jugement inique de 1998.  < Il est à craindre.>…. .oui vous avez bien lu, il n'y a rien d'autre, c'est au nom de cette fourberie qu'un homme est persécuté dans son pays.

Extrait de loi constitutionnelle 3 juin 1958. Article. Unique.  Seul le suffrage universel est la source du pouvoir. C'est du suffrage universel ou des instances élues par lui que dérivent le pouvoir législatif le pouvoir exécutif.

 L'autorité judiciaire doit demeurer indépendante pour être à même d'assurer le respect des libertés essentielles telles qu'elles sont définies par le préambule de la Constitution de 1946 et par la déclaration des droits de l'homme à laquelle il se réfère.

Préambule de 1946. Au lendemain de la victoire remportée par les peuples libres sur les régimes qui ont tenté d'asservir et de dégrader la personne humaine, le peuple français proclame à nouveau que tout être humain, sans distinction de race, de religion ni de croyance, possède des droits inaliénables et sacrés. Il réaffirme solennellement les droits et libertés de l'homme et du citoyen consacrés par la Déclaration des droits de 1789 et les principes fondamentaux reconnus par les lois de la république.

Au nom des droits inaliénables et sacrés, de l'article II de notre constitution, je demande à l'ensemble des élus de la nation de prononcer l'annulation du jugement scélérat du 23 juin 1998 en raison du fait qu'il est contraire à la loi et aux droits constitutionnels qui sont l'émanation des élus de la nation.

Au nom de la Constitution : J'accuse la justice de violer la loi constitutionnelle du 3 juin 1958, les droits inaliénables et sacrés, les droits naturels et imprescriptibles.

J'accuse la justice de condamner des innocents en usant d'un néfaste pouvoir discrétionnaire ; synonymes ; Arbitraire : Artificiel : Despotique : Injuste : Illégal !

J'accuse la justice de faux en écriture, de violation de la vie privée, de crime contre le peuple, de diffamation, de despotisme, d'injustice, d'abus de pouvoir, d'abus d'autorité, d'actions collectives et arbitraires nuisibles au peuple, son souverain.  

Dans l'attente de votre action pour rétablir les droits Républicains, je vous prie d'agréer Monsieur le Président l'expression de mes salutations respectueuses.

     Papy-leproscrit


Re: Re: Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par Jo le Mercredi 02/08/2006 à 18:48

Lepapy,

Ce que j'ai essayé de vous dire l'autre jour ne portait pas sur le fond de vos revendications, quelles qu'elles soient, mais sur la forme, sur la façon dont vous les proposez à la lecture des gens.

D'autre part, jlb a raison, vous devriez pouvoir vous rapprocher de blogs citoyens gravitant dans le dommaine de la justice. Peut-être y serez-vous mieux compris.
Dans tous les cas, je vous souhaite des résultats positifs dans votre quête.


Re: Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par Lepapy le Mercredi 02/08/2006 à 18:08


Papy fait de la résistance

Archignac - le 21-03-06 à 19:56 - #

Papy, c'est bien de faire ta pub!
Dis-moi, t'as dû avoir un problème un jour avec un papier CERFA non??
Tu fais dans l'anti-juge à mort... Un anarchisme libertaire quelque peu haineux qui ignore tout de la réalité du travail quotidien des magistrats.
Mais sans rancune hein

Dans l'imposibilité de répondre à cette personne, je vous laisse le soin de lui communiquer ma réponse.

 

M le Juge Archignac vous parlez de pub alors qu'il s'agit d'une mise en garde des citoyens du temps présent, permettez-moi de vous dire que votre agression touche la grande majorité des français la preuve vous est fournie par les sites suivant :

1° - Faites vous confiance à la justice : Réponse :

Pas vraiment 28,96 % Pas du tout 52,46 % Total 81,42 %.

2° - Avez-vous confiance en la justice : Réponse : NON 80%

 Votre accusation : Tu fais dans l'anti-juge à mort... Un anarchisme libertaire quelque peu haineux qui ignore tout de la réalité du travail quotidien des magistrats. Comparer à ce qui précède  de quel travail parlez-vous ?

Vous auriez pu en apprendre beaucoup en prenant connaissance de mes pages " Infamie Judiciaire " et lettre a M CHIRAC président de la République J'accuse….

Pour mon ignorance du travail des Magistrats elle est conforme à 80% des français.

Pour faire court apprenez ceci, En 1998 le Juge des affaires familiales à rendu un jugement qui déclare texte intégral < La mauvaise entente régnant dans le couple, Il est à craindre que le mari cesse de payer certaines dépenses au profit de créanciers tiers, et le Juge aux Affaires Familiales n'a pas compétence pour l'y condamner, compte tenu de ces éléments, la contribution aux charges du mariage doit être fixée à la somme de 17.000 Francs par mois > 

Avis d'imposition en 1997 dans les mains du Juge 12.000 F. Dans l'impossibilité de payer  je suis  déchus de tous mes droits , avec interdiction de remettre les pieds  dans ma propriété, ma maison, ma rue, mon village. Que c'est beau la justice française.

Si vous avez le courage de lire ce que j'ai écrit sur mon site, vous allez trouver pire encore.

Vous accusez les 80% de français d'être aussi des anarchistes haineux. Vos insultes vous font homme, il faut de tout pour faire un monde !

Vous m'accusez d'être un anarchisme libertaire quelque peu haineux. Moi je me contente de vous dire que vous êtes innommable. Et pour vous paraphraser je vous dis : Mais sans rancune hein?

 



Re: Re: Re: viabloga le livre (Viabloga mon prof) par Archignac le Mardi 08/08/2006 à 17:32

Ce qui brise les vies en général, ce sont les situations qui conduisent devant les juges. Parmi celles-là, les déchirements du couple sont sans doute extrêmement douloureux. En général, le justiciable auquel on oppose une décision qu'il n'approuve pas a le sentiment d'être floué, c'est naturel.
Cela dit, la plupart des juges font leur travail avec conscience professionnelle et dévouement. C'est un métier difficile soumis aux contraintes des moyens et du temps limités.
La méfiance des justiciables est celle de citoyens qui ne demandent pas à leurs représentants élus de doter la justice d'un budget digne de ce nom.
Vous partez d'une situation que vous avez personnellement vécu - et je comprends votre douleur - pour mettre en cause l'ensemble des magistrats. C'est en cela que votre raisonnement est totalement faussé.
Vous savez que nous ne sommes pas dans un système totalitaire et qu'une décision de première instance peut-être faire l'objet d'un appel puis d'un pourvoi en cassation, voire d'un recours devant la cour européenne des droits de l'homme. Bref des voies de recours si nécessaire.
Pour le reste, je ne connais pas le détail de votre situation. Mais une décision qui fixerait une prestation compensatoire que vous ne pourriez pas payer serait sans doute remise en cause dès l'appel.


idée pour la forme? par isabelle le Mardi 25/07/2006 à 15:08

isabelle Encore un bravo pour cette très bonne initiative Stéphane. Et plein de courage pour sa rédaction.
Le site de Nature & Découvertes utilise un système de diaporama très original pour présenter ses brochures (je n'ai pu résister à vous envoyer sur celle du jardinage écologique bien sûr!) à la manière d'un livre où on voit les pages se tourner réellement. Je trouve que cette forme de présentation fait une belle synthèse graphique de livre et version en ligne...



Session

Pour participer plus facilement, ouvrez une session :

Identifiant de
mon blog
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Si vous avez déjà un blog sur ViaBloga ou si vous avez ouvert un compte sur l'un d'entre eux, vous pouvez vous identifier avec votre nom d'utilisateur et mot de passe en précisant d'abord l'identifiant de votre blog.

S'inscrire

Ailleurs sur ViaBloga


Archives par mois