S'identifier - S'inscrire - Ecrire un article - Contact

Ça va faire des vagues !

Et ça va être la vogue

Par Xavier • Echanges • Dimanche 31/05/2009 • 25 commentaires  • Lu 3735 fois • Version imprimable


Je suis extrêmement impressionné par la présentation de Wave, un nouveau produit (pour le moment en pré-version pour les développeurs) proposé par Google.

Pour ceux qui entravent le britiche parlé, une vidéo est , avec un petit commentaire en français. C'est pas technique, il y a des exemples, dont certains très rigolos.

Pour ceusses qui pigent le britiche écrit, et qui ne se font trop pas de noeuds aux neurones quand c'est un peu technique, 3 portes d'entrée chez Google : le produit Wave , la plate-forme et les "api" le protocole : (« Google Wave Federation Architecture »)


Je suis impressionné, parce que notamment :

• Tout, absolument tout, ce qu'il faut pour bâtir des systèmes de communication modernes, collaboratifs, intégrant unifiant et donnant beaucoup plus de puissance et de possibilités (usages) que ce qu'on peut faire classiquement avec du mail, de la messagerie instantanée, du Twitter,  du site web (blog, forum ...),  des sites sociaux (Facebook, etc.), des applications de workflow, etc.. Tout ça en instantané (ce que fait un participant à une conversation est vu aussitôt par tous les autres). Texte, images, vidéos, formulaires, cartes, gadgets et widgets ...

• Open source. Que de possibilités d'améliorations ! Et de possibilités de concurrencer Google sur son propre terrain .

• API's et extensions : que de possibilités pour les développeurs de services (ou d'intranets) !
Nota pour leblase et autres viablogueurs ayant décidé que la technique bofbofbof  : API  -> Application Programming Interface, c'est un "point d'entrée" dans un logiciel pour communiquer avec un autre logiciel. Autrement dit, de quoi construire des améliorations, etc.
Nota pour leblase etc. : extension : comme les extensions pour Firefox et autres navigateurs modernes.
• Bien sûr, "tout  se passe dans le navigateur Web". Pour navigateurs modernes et respectant les standards....

• Protocole : pour fédérer des serveurs Wave ....

Je suis aussi extrêmement impressionné par la capacité d'une vieille entreprise (déjà 10 ans ... ), d'une grande entreprise (des dizaines de milliers de collaborateurs), à bien faire : recruter les meilleurs collaborateurs, les laisser exploiter leur créativité et leur talent, les manager de façon à ce que de très bons produits sortent sur le marché, et soient adoptés par le marché.
Or, lectrices et lecteurs qui avez vécu, vous savez ce que ça veut dire, de travailler dans une vieille et grande (hum ... plus de deux personnes ?) organisation. Vachement pas évident que ce soit exaltant et productif.

Tiens, pourquoi est ce que je poste ce billet sur VdeV ? Parce que le premier truc qui m'a frappé dans la vidéo, c'est l'accent mis sur la notion de conversation, avec tout ce que cela entend sur le plan "philosophique" (usages, interfaces utilisateurs, construction technique). Or j'ai jadis jeté dans le vaste et bouillonnant océan VdeV, quelques bouteilles à la mer  (sait-on jamais ? quelquefois, ça peut arriver à destination) sur la notion de conversation.

Donc donc donc (comme dirait leblase, qui lui au moins rédige correctement, et a le sens de la logique et de la déduction), voilà : allez voir cette vidéo. Normalement, ça devrait vous donner des friselis dans le calbar, des picotements sous les cheveux, des éclairs dans les yeux, et une forte envie d'aller boire un coup en bonne compagnie pour discuter le coup : et si ? et si ? et encore si ?

Donc donc donc (cette fois-ci c'est moi qui le dis, mais je ne fais que copier leblase), ça devrait vous donner plein d'idées pour des suggestions à proposer sur VdeV.  Et comme chez Viabloga il y a un super-gourou qui est encore plus génial que tous les ingénieurs réunis de Google  ...

Si je me retiens de faire des suggestions par milliers ? Un peu, mon neveu. Retenue. Self-control. Zen. Rigueur. Stiff upper lip. Discipline.  Bon, allez, une, rien qu'une suggestion, une toute petite suggestion ?
Voilà : un "correcteur orthographique instantané" qui comprend pas seulement les mots (c'est banal), mais aussi les expressions, vraiment toutes les expressions. Un exemple : vous tapez leblase est une faux (c'est vrai, quel moissonneur !). Aussitôt, surgit une proposition de correction : leblase est un faux. Pour piger le schmiblic du pourquoi du comment  ah mais euh oh si si si eh eh c'est il donc possible mon brave Monsieur (ou Madame, à vous de voir), voyez la vidéo ...
 

[EDIT 3 juin 2009] Vous trouverez un essai d'adaptation en français de la présentation de Wave dans ce "texte" Viabloga  [/EDIT]


Commentaires

par OlivierMG le Dimanche 31/05/2009 à 08:07

OlivierMG  oui, c'est très prometteur ! :-)

bonne idée de suggestion aussi. Dans un autre domaine, je crois que stéphane travaille à un système de "geotagging" qui serait bien cool aussi..


par Mitra le Dimanche 31/05/2009 à 23:50

Mitra Bienrevenu Fix:-)

Les deux volets perso et pro de waves sont vraiment très intéressants.
Côté pro, je me sens complètement décalée; ceux qui m'entourent terminent leurs tâches et rentrent chez eux. Absence totale d'initiative ou même l'envie de faire partie d'une même entreprise. Le mode collaboratif est quasi absent alors que ça pourrait responsabiliser les gens. Il y a juste sourceforge avec toutes ses fonctionnalité en plus d'un tout riquiqui wiki (la plupart du temps non utilisé par les projets) ... et puis quelques fois l'utilsiation de sharepoint et c'est tout (en tous cas, à ma connaissance) !

Avec waves, les choses peuvent changer un peu, beaucoup, profondement;-)
L'idée de faire partie d'une wave où on est entendu, où on suit des décisions (voire on participe à la prise de décision) peut faire bouger les âmes en standby.

Je ne te raconte même pas si on se mettait à blipper sur VdV. Ca va arracher;-)


Mitra est géniale par Fix le Lundi 01/06/2009 à 03:39

Fix Et Olivier aussi.

merci pour le rebienvenu !

Une anecdote :

J'avais un copain, un type extrêmement brillant, et de plus polytechnicien et ingénieur des Mines, qui a entre autres été directeur de l'Industrie au Ministère. Il a beaucoup fait pour l'innovation. Il a aidé à la réorganisation de l'industrie aéronautique (liaisons électroniques entre fabricants et sous-traitants, etc.). Et fait beaucoup d'autres choses, notamment "poussé" les PME et PMI à utiliser l'Internet alors que l'Internet faisait ses débuts en France.

Comme c'était un copain, parfois je lui soumettais une idée ou un projet. Par ex. un système de collaboration dans les documents (texte, etc.). Si je finalisais ce produit, est ce que son ministère l'utiliserait ? Mon copain m'a dit qu'il avait déjà un intranet et des extranet qui faisaient ça.
Fix :  - Vraiment ? ton intranet fait ça ?
Le copain :  - Oui. Chacun a accès à un ensemble de dossiers auxquels il a le droit d'accéder, et quand un document est prêt, peut le transmettre à la hiérarchie, et finalement, à moi.
- Et tes collaborateurs, peuvent-ils modifier "tes documents à toi "?
- Jamais.


Bon. Mon copain, pourtant un type super-super-intelligent, n'avait pas compris l'intérêt d'une collaboration fine, "dans" un document, "dans" un ensemble de documents, "entre" personnes, "entre" services, etc.

Son système dont il était si fier n'était qu'une "copie" de nombreux systèmes commerciaux de gestion d'accès à des répertoires, et de contrôle de workflow agrémenté d'une gestion de versioning.

Ce projet dont j'avais parlé à mon copain, je l'ai présenté à d'autres genres de clients. Avec un peu plus de succès.

Alors tu vois, le produit Waves, ça a fait "tilt".

Et même du multi-tilt (après tout, chez un certain hérisson que tu connais, il ya bien des multivers) :

• Dans Waves les droits d'édition modification sont donnés d'emblée à tous les participants sur tous les contenus créés par tous les participants (dans mon projet, pour amadouer les clients, j'avais mis une gestion fine d'autorisation et droits ... même si je pensais que c'était lourdingue à tous points de vue. Mais il s'agissait d'un projet inter-professions,  chaque profession voulait se garder son truc).

• Dans Waves on utilise toute la puissance des "services Internet" : toute page Web (merci AJAX) peut faire appel à de nombreux services Web, notamment, bien sûr, ceux tirant parti de la phénoménale base de données de Google. cf. l'exemple du correcteur orthographique d'expressions complètes ..., ou encore l'exemple - voir la vidéo de présentation de Waves - de la traduction instantanée automatique dans les deux sens. (j'arrête de dire ce qu'il y avait dans mon projet).

• Dans Waves, on utilise une granularité très fine : pour les documents textes, c'est caractère par caractère que la partie de page Web contenant du texte envoie en continu une information au serveur Waves. Là, un "bot" peut faire appel à de nombreux services instantanés (correction orthographique, par ex; ou détection intelligente de liens - voir la vidéo - etc..), ou encore, gérer un degré de granularité supérieur. J'ai parlé de texte, mais cela peut aussi concerner du vectoriel "instantané", etc. etc.

• Waves est open source, et disponible (Haaaaaa ! pas besoin d'écrire ou réinventer le code ! bénéficier de toutes les améliorations qui suivront !). Bien sûr, c'est une pré-version. Reste à voir la licence (BSD, LGPL, ???).  Et il y a des API documentées ! Et on peut supposer que les extensions écrites par les uns et les autres seront elles aussi open source ! Et idem pour le protocole, qui permet de fédérer des serveurs Waves ! Et tout cela est free (gloups ! gratuit !!!) apparemment.


Bon.

Proposition 1.

Fondons une entreprise (ou plusieurs entreprises cousines, par ex. chacun sa micro-entreprise, avec le très simple statut de l'auto-entrepreneur, accessible également aux salariés, retraités, etc.)

Cette entreprise proposera d'installer des services Waves et serveurs Waves (y compris des fédérations de serveurs Waves), de les ajuster aux besoins des clients, de diagnostiquer former animer coupdepiedauculter les clients, de proposer des séminaires (le collaboratif, Waves, gnagnagna gnagnagna), etc.

Nota : j'ai plusieurs copains qui lors de l'apparition du wiki ont voulu faire le même genre de trucs. Mais le wiki est tellement chiant (si si si, et pourtant je suis un fervent propagateur des wikis) à utiliser, avec en plus une UI (interface utilisateur) à gerber, et des tas de problèmes "humains" - j'en parle ci-après ) que très très très peu de mes copains ont réussi à monétiser correctement leur offre.

Problèmes humains : évidemment, on commence par un groupe test, avec un leader. Comme d'hab, comme par ex. il est classique dans une assoc., c'est le leader qui fait tout, les autres suivent mollement. Et il est difficile pour l'animateur extérieur de motiver les participants à ce qui peut être perçu comme "du travail en plus". Et les djeunz ? eh bien, les djeunz ils pigent vite (vieillissent vite) qu'à se faire remarquer en contribuant un peu plus au wiki, ça ne va pas leur attirer que des compliments ou des amitiés désintéressées. Bref, le wiki, ça marche très bien dans un labo (par ex. un service R&D d'une entreprise), sans faire de bruit, et surtout, ça marche bien ... "entre égaux".

Pour mémoire : le fameux problème humain des DI "je peux pas vous faire telle application, j'ai pas les moyens pas le temps" combiné à "quoi ? vous allez le faire vous même avec un wiki et en moins d'une heure ? Et l'intégration au SI alors" (et ta soeur ?). En fait c'est pas tellement le problème des DI que celui des gens qui pensent que le DI va casser les couilles du DG avec "ces machins qui ne s'intègrent pas au SI et si vous me donniez un budget correct hein", et craignent un retour de bâton du DG.

Passons maintenant à un problème documentaire. Un wiki bien vivant grossit vite. Mais ... la synthèse utile de certaines contributions, éparpillées entre plusieurs pages ou dans des parties non contigues d'une même page et de ses commentaires, est très coûteuse en temps (et en bonnes volontés). Nous connaissons bien ce problème sur VdeV, où parfois seuls certains tutoriels, quand ils sont à jour, permettent de se faire une idée sur un sujet donné. Donc, dans une organisation, un wiki peut être utile pour certaines applications vite-fait (par ex. "qui vient à quelle réunion") qui d'ailleurs sont de plus en plus concurrencées par des services Web simples. Un wiki peut aussi utile au tout début d'un projet. Il peut être utile aussi comme "mémoire", mais une mémoire qui est tellement bordélique (les mots clefs et autres astuces n'y peuvent pas grand chose, à moins que ... chut je t'en parlerai peut être plus tard), ... tellement bordélique, donc, que les superbes histoires de bibliothèques du romancier Luis Borgès, c'est quasiment de la discipline militaire par rapport à l'exploration / utilisation d'un wiki comme mémoire...

D'où viendraient les améliorations "techniques" des wikis ? A mon avis, en premier, de l'utilisation (comme "services Web" par exemple) de l'énorme puissance des moteurs de recherche, pour retrouver (les moteurs de recherche internes aux wikis sont en général infects) et surtout regrouper des expressions, portions de documents, etc. , afin de préparer (en complément des mots-clefs et autres folksonomies, qui dépendent du bon vouloir des utilisateurs) des présentations synthétiques instantanées à la demande de tel utilisateur : utilité et clarté.

Mais les wikis, c'est "que du texte" ... et c'est de plus du texte "une fois qu'il est fini de taper" ... le concept Waves est bien plus puissant de ce côté ...

Ouf ouf fin du Nota ...

 
Pourquoi un service Waves serait beaucoup plus facilement accepté qu'un wiki  (et donc plus facile à préconiser en consulting) ?

• Parce que pour les gens ce n'est pas "du travail en plus", sur un outil séparé, avec des conventions spécifiques à l'outil. C'est le travail habituel des gens, les relations habituelles des gens. Comme il y a un côté ludique, cela peut amener les gens à se dire : "tiens, je fais du collaboratif, ça alors ! ", de la même façon qu'on peut se dire "tiens ? je suis en train de marcher ! ". Découvrant par eux mêmes, et surtout, pour eux mêmes, les vertus du collaboratif, ils souhaiteront explorer plus d'usages, facilitant ainsi le travail du consultant externe.

• Parce que l'UI est agréable (et ajustable aux habitudes des gens).

• Parce qu'un Waves permet de faire - et très simplement - énormément plus de choses qu'un wiki classique (as tu vu par ex., Mitra, dans la vidéo, l'exemple de gestion de formulaire ? autrement dit, dans une organisation, la base même de la gestion et du travail administratif ...). Parce qu'un Waves s'intègre facilement avec d'autres Waves, et avec les systèmes d'information, et avec différents outils.

• Parce qu'il y aura énormément d'extensions (server side et client side). Elles seront forcément "notées" par les communautés d'utilisateurs, on pourra donc piocher dans les catalogues d'extensions celles qu'on jugera les plus adaptées aux clients. Ou encore, paramétrer des extensions existantes, ou en développer ou faire développer.

Nota : les gens de Google ont tout compris au collaboratif. C'est comme l'amour : on fait tout ensemble en même temps (partage instantané de l'editing, et editing à plusieurs en même temps). Ou on se raconte tout (heuheuheu) : géniale fonctionnalité de playback, pour piger vite ce qui s'est fait avant, ou bien s'est passé "globalement".

Nota : il existe déjà depuis un bon nombre d'années le magnifique SubEthaEdit fait par  la petite société allemande Coding Monkeys, destiné notamment aux codeurs qui veulent développer en collaboratif instantané. On peut remarquer que ce produit très bien pensé et très puissant est d'abord un produit très facile à utiliser (pas étonnant, il a été fait pour Mac). Où je veux en venir : très facile à utiliser, bonne ergonomie, simplicité. C'est la première qualité pour un outil collaboratif. Il n'a pas besoin de "tout" faire, mais ce qu'il fait, il doit le faire extrêmement simplement (sinon les gens ne l'utiliseront pas. Euuuh par exemple, qui utilise encore l'intranet de son entreprise, même après les 6 jours de formation imposés au malheureux utilisateur ?). Un machin qui fait "tout", c'est le rêve débile d'un informaticien incontrôlé (cf. de tellement nombreux produits Microsoft ... bloated software ...), un clicodrome taudis mal rangé avec 35 niveaux de sous-menus et onglets, etc.


Proposition 2

Tu as écrit ce que n'ai pas osé / voulu écrire dans mon article (je me suis contenté de ma mini-mini-mini- suggestion du correcteur orthographique) : "Je ne te raconte même pas si on se mettait à blipper sur VdV. Ca va arracher;-)  "

Eh bien oui. Ça va arracher ! En plus, on bénéficie sur VdeV (et par extension toute la communauté Viabloga) :
• de gens plutôt compréhensifs, sachant apprécier et maîtriser des innovations qui leur apportent un "plus".
• d'un super-gourou hyperintuitif hyperréactif (j'ai pas encore compris s'il "marche au compliment"  comme ma voiture "marche au super", mais on peut essayer. Vivement bientôt les voitures marchant à l'électricité. Et Stéphane, à l'électricité ? au chocolat ? ), en tout cas il mérite ces compliments.
• de quelques personnes pouvant faire équipe avec le gourou sur un aspect donné (comme par ex. cela se passe sur les modèles VB).

Les idées ne manqueront pas de la part des Viablogueurs/gueuses ... pour amorcer la pompe à idées il faudrait sans doute commencer par une présentation de Waves adaptée à l'auditoire Viabloga, et en français. Puis des articles / suggestions sur VdeV, une réunion VdeV, etc. etc.

Pour amorcer la pompe (suite), il faudrait peut être un serveur Waves sur l'une des machines de Stéphane. Démarrer quelques Waves. Et détacher des subwaves (wavelets) pour en faire des gadgets/ widgets facilement intégrables dans toute page de blog .... et si j'ai bien compris, depuis le widget, on peut modifier le Wave (et inversement ?).  En bref, démonstration et motivation par l'exemple.


Proposition 3

Commençons par le commencement. Inscrivons nous (Waves est en pré-version pour développeurs) comme développeurs.

Proposition 4

(celle là, elle est pour moi) : je vais me coucher.


Remarque admirative

j'aime beaucoup ton expression "âmes en standby".


Vous avez gagné une invitation ... par Fix le Lundi 01/06/2009 à 03:54

Fix (Avant d'aller me laver les dents, cf. proposition 4 ci-dessus)

je sais déjà, oui, je sais,  (alloooo ? Madame Irma ?) qu'à partir de tout ça Stéphane va très vite intuiter quelques trucs saignants à proposer à ses capitalistes de patrons (pour ceux qui ne le savent pas, Stéphane a aussi une vie en dehors de Viabloga, si, si).

En remerciement, je suggère que Stéphane nous paie un pot (au moins à Mitra, Olivier et moi, et on peut ajouter Isabelle, leblase, Jo, The Official JLB,  et aussi bien sûr tous ceux que vous voudrez). Et si Stéphane n'intuite pas assez vite et qu'on lui chuchote (en privé, pas ici) les susdits trucs saignants , eh bien ce sera le même tarif : un pot pour qui voudra se faire inviter.


Re: Vous avez gagné une invitation ... par Stephane le Mercredi 03/06/2009 à 13:10

Stephane Pour le pot, ce soir à 20h30 ça vous va ?


Vivement qu'on puisse prendre un pot par wave par isabelle le Mercredi 03/06/2009 à 13:38

isabelle S'il était possible d'avoir ici un résumé de vos élucubrations pour ceux qui ne sont pas franciliens :-)


Re: Vous avez gagné une invitation ... par OlivierMG le Mercredi 03/06/2009 à 13:47

OlivierMG  euh trop débordés, ça sera sans les franco-iraniens ce soir ! :-(


Mortel combat par Mitra le Mercredi 03/06/2009 à 13:56

Mitra Mortel l'avatar !


Re: Vous avez gagné une invitation ... par leblase le Mercredi 03/06/2009 à 13:47

leblase Je peux pas: il y a de la foudre et le pilote a la trouille, désolé..


pas de pot = pas de bol ? par isabelle le Mercredi 17/06/2009 à 16:05

isabelle Héhé, serions-nous en train d'expérimenter la très grande difficulté de travailler de façon collaborative à distance :-) ?



Re: pas de pot = pas de bol ? par Stephane le Mercredi 17/06/2009 à 17:01

Stephane Pas de Stéphane pendant deux semaines non plus, je bosse en Californie.


Re: Mitra est géniale par isabelle le Lundi 01/06/2009 à 19:57

isabelle Proposition 1: C'est déjà fait pour le statut et un zyeumuetparcequ'illeveutbienzi aussi. Pour le buisness plan, s'adresser à Olivier.
Tout à fait d'accord avec ton analyse pour les problèmes humains, le "entre égaux" sinon etc, ... et pour le foutoir d'ICI (Jo, ohé..) que même j'ai plus le courage de jardiner.
Proposition 2 : Stéphane préfère les cailloux au chocolat
Proposition 3 : Oui, bien je vais attendre que ça soit en françouilla, hein !
Proposition 4 : Je propose comme suggestion à étoiles que pour implémenter tout ça sur V2V Stéphane n'aille plus jamais se coucher :-)


S'inscirire pour la préversion de Waves par Fix le Mardi 02/06/2009 à 11:10

Fix Le formulaire est là : https://services.google.com/fb/forms/wavesignupfordev/

Rappel : Waves est actuellement "en préversion pour développeurs".

Dans le formulaire, la case qui me semble la plus importante est "qu'est ce que vous voulez faire".

Nous pourrions nous concerter, ici sur VdeV, de façon à ensuite remplir plusieurs formulaires avec des cases "qu'est ce que vous voulez faire" différentes.

Nous concerter : en particulier avec Stéphane, qui est le seul à maîtriser la mécanique VB actuelle ... et future.

J'aimerais beaucoup qu'un de ces formulaires reprenne la proposition d'Isabelle sur les réseaux sociaux à dimension réduite.


par leblase le Lundi 01/06/2009 à 16:13

leblase Je serais leblase je me sentirais visé ou, à tout le moins, interpellé.
First and foremost, qu'il me soit permis de préciser que du trou du fond du gouffre géographique où je suis, il ne m'est pas possible de visionner cette présentation au-dela du moment où ces messieurs-dames ont fini de dire à quel point ils sont heureux de la présenter...

Frustrant? Peut-être, mais c'est une question de semaines: début juillet au plus tard je devrais être capable de m'émerveiller.

J'ai un peu compris ce que voulaient dire des acronymes genre API ou des groumblul genre extensions (je crois que j'en ai une ou deux dans cette daube de FF qui est si lent sur Mac, mais tout de même tellement mieux que safari... Bref!

Wave...
S'agît-il d'un système d'interaction instantanées voix, textes, images fixes/animées/sons partagés non hiérarchiques mais doté d'invitations modulables?
Le truc sur lequel travaillent actuellement 5 des 7 armées les plus modernes (la non hiérarchisation mise à part et remplacée par un système de pertinent selection)?
Si oui je trouve cela aussi merveilleux que lors de certaines suggestions émises ici  par moi-même(non Fix, je n'ai pas les mots-clés pardon) il y a plusieurs années en même temps que je disais passons à l'Ajax mais m'adressais à un mur.
La première observation-et la première surprise- serait que tout ceci se passe dans le navigateur, alors que je soupçonne celui-ci de mutations si extrèmes qu'elles confinent à sa disparition (que je ne souhaite pas forcément mais c'est comme l'ordi hein? Tout a une fin).
Je reviens à l'exemple militaire qui s'attache à la création (lourdingue comme tout ce qui se fait dans trouffion's universe, y compris au niveau specop ) d'une interface permettant justement ce genre de Waveries: on lâche l'ordinateur, on lâche le telephone mobile, le navigateur, le clavier, l'OS tel qu'on les connait aujourd'hui, et on trouve...
Un autre truc.
En attendant, revenons à la fin de la Renaissance. Un peu au moment où, après une triple purge (guerre de religion, Peste Noire, premières autopsies) Montaigne publia ses Essais.
Je me dis que nous en sommes à l'équivalence, en termes de technologies de la communication.
Tout ça en ayant conscience que, c'est vrai:

" leblase et autres viablogueurs ayant décidé que la technique bofbofbof"

Donc je veux bien en entendre un peu plus, voire en voir un peu plus.
Car tout ce que tu dis sur les wiki et intranet est vrai. Je dirais d'ailleurs la même chose des twitterismes et chattages: y a du bon mais les limites sont fortes, et touchent presque toutes à la vivacité et aux errances necessaires à l'émulation créatrices, à distance et à plusieurs.


par leblase le Lundi 01/06/2009 à 16:45

leblase Ouh ouh...
J'ai pu en voir un bout et c'est, comme dit OMG, très prometteur... Et tout aussi, comme ce que fait google, comprometteur...


par isabelle le Lundi 01/06/2009 à 19:26

isabelle On m'a dit de source sûre qu'il y avait une livraison de Saint Esprit sur V2V !!
Ma parole, Fix, te voilà transfiguré en sauveur de la planête VB. T'as raison de nous foutre un coup de pied au derrière, on était (apparemment) presque tous en train de faire la sieste.
Du collaboratif  réseau en veux-tu en voilà, tu sais que je suis preneuse à 200%.


par isabelle le Mardi 02/06/2009 à 09:51

isabelle Il y a un point qui me semble intéressant dans Wave, c'est la possibilité de gérer des réseaux sociaux à dimension réduite, par exemple celui d'un projet donné. Sur ce point le fonctionnement de la base utilisateurs de Viabloga par groupe devrait pouvoir donner de belles perspectives d'évolution.


Réseaux sociaux à dimension humaine par Fix le Mardi 02/06/2009 à 10:27

Fix Isabelle,

Compliments !

l'article que tu cites - et que je ne connaissais pas - est excellent (et "ça va arracher sur VB" comme dit Mitra) !

Tu aurais pu faire partie de l'équipe qui a conçu Waves. Parce que :

• tu pars des besoins des utilisateurs
• tu vois comment des innovations peuvent s'intégrer sans peine aux usages, ou se prêter à de nouveaux usages utiles
• tu as une vue globale, et en même temps un soin du détail
• tu sais très bien communiquer, amener ton interlocuteur à comprendre et assimiler ce qui est important, et lui donner envie d'en savoir plus, d'en faire plus, et d'être ouvert aux autres.

Sans rire, les 4 points ci-dessus, sont ce qui est demandé aux personnes qui veulent travailler dans la société Google. A certains candidats, on demande en complément des compétences techniques, etc. Mais évidemment, la technique n'est qu'une partie de ce qui est nécessaire dans une équipe.

Et l'anglais ? Ah, l'anglais .... ça peut s'apprendre sans trop de difficultés. Le principal est de pratiquer, même au début, lorsque on connaît "un tout petit peu d'anglais". L'aisance vient peu à peu. Je connais quelqu'un qui s'est astreint à rédiger une partie de son blog professionnel en anglais. Au départ, c'est rugueux, bien sûr. Mais les fautes de grammaire, le manque de vocabulaire, n'ont aucune importance pour l'interlocuteur, qui apprécie beaucoup l'effort qu'on fait pour s'adresser à lui. Or, s'adresser aux autres, ça tu sais faire, et c'est le principal.




Re: par leblase le Mardi 02/06/2009 à 13:37

leblase Isabelle,
je partage cette observation:comme Fix, j'ai beaucoup apprécié ton article sur Mc².
L'avantage majeur de Wave sur les options proposées actuellement par Viabloga réside evidemment dans l'ergonomie, la super-simplicité (apparente) de l'utilisation.
il y a en effet quelque chose de rébarbatif à sans arrêt régir son profil, les autorisations, etc.
Sans parler du glisser-déposer d'images ou autres datas, incrémentées en direct live sur d'autres entités genre blogs, sites ou mails.


par isabelle le Mardi 02/06/2009 à 09:58

isabelle Une des réserve que je ferai peut-être sur ce projet de Google, c'est que si tout est intégré dans le même espace, nous allons complètement dépendre de Google pour tout, et on connaît le danger de positions de monopole. D'où l'intérêt du développement de petites plateformes qui n'auront peut-être pas tous les avantages du monstre, mais présenteraient des alternatives indépendantes. 


Pas de danger de dépendre de Google par Fix le Mardi 02/06/2009 à 10:46

Fix Il va falloir absolument faire une "présentation en français" de Waves, avec des points-clés.

L'un des points-clés de la vidéo en anglais qui a suscité mon enthousiasme, est que .... on est "indépendant" de Google !

Chacun peut installer son application Waves ("serveur Waves"), et héberger les données créées par les utilisateurs. Donc, pas de danger que "toutes les données soient chez Google". Pas plus de danger que pour toutes les pages Web indexées par le moteur de recherche de Google. Si on veut la discrétion, on fait ce qu'il faut pour que les pages Waves ne soient pas parcourues par les "crawler" de Google et autres moteurs.

Aaargh terreur et stupéfaction, sur VB, toutes nos données sont accessibles au Grand Gourou. Heureusement il est trop occupé par ses cailloux pour aller voir. Ouf.

Quelles sont les autres risques de dépendance à Google ?

• Si Google décide (c'est extrêmement peu probable) de passer de "Open Source" à "logiciel propriétaire" pour une version ultérieure de Waves, qui serait tellement mieux que les utilisateurs décideraient de l'utiliser (et pourquoi pas, au passage, de la payer). Tout ça est d'autant moins probable que de nombreuses "copies améliorées" auront été faites par des indépendants - c'est le principe de l'Open Source.

• Certains services Web utilisés par Waves peuvent / pourront dépendre de Google. Ceux par exemple fondés sur l'utilisation de la base de données Google, pour produire de la correction automatique d'expressions. Je ne vois pas là de danger. D'autant plus qu'on pourra compter sur la concurrence.

Ai-je répondu à ta question ?


Re: Pas de danger de dépendre de Google par leblase le Mardi 02/06/2009 à 13:59

leblase Fix,
à mon avis tu as répondu à la question. Mais as-tu annihilé les objections d'Isabelle? As-tu évaporationné toutes les sourdes et pas sourdes inquiétudes résultant de la possibilité d'un regard googlien sur une collaboration (genre mise au point d'une killer app ou projet de renversement d'un gouvernement)?Je dirai: pas sûr

Tu as absolument raison de remarquer que nos élucubrations actuelles sont visibles par Stéphane Gigandet, le cybercommissariat, bientôt Christine Hadopi et prochainement Michèle Alliot-Loppsi et que donc, un de plus un de moins...
Je devrais peut-être appliquer la méthode Taliban: petites motos, pigeons voyageurs, un euro au fils de Robert pour qu'il porte le message à la femme du boulanger, etc etc


Re: Pas de danger de dépendre de Google par isabelle le Mercredi 03/06/2009 à 08:20

isabelle Oui, merci. Je n'avais pas saisi les possibilités que donne l'Open Source d'avoir des "copies améliorées" indépendantes.


Hop ! un début de présentation en français par Fix le Mercredi 03/06/2009 à 11:08

Fix j'ai commis dans ce "texte Viabloga" un essai de traduction / adaptation de la page de présentation de Wave.

Qui aurait envie de faire une petite vidéo en français ?


Lien croisé par Visiteur le Mercredi 21/10/2009 à 14:27

leblase - A vot'bunker : " Oui, je me souviens des infos transmises par l'ami Fix et des discussions à ce sujet. Mais il semblerait qu'on pourra soi-même héberger ses applications wave pour être indépendant. A voir si syndrome Big Brother donc. (Mais quand on connaît les joies de la maintenance et de la sauvegarde d'un serveur :-), c'est pas tout un chacun qui pourra se permettre cette indépendance) "



Session

Pour participer plus facilement, ouvrez une session :

Identifiant de
mon blog
Nom d'utilisateur
Mot de passe

Si vous avez déjà un blog sur ViaBloga ou si vous avez ouvert un compte sur l'un d'entre eux, vous pouvez vous identifier avec votre nom d'utilisateur et mot de passe en précisant d'abord l'identifiant de votre blog.

S'inscrire

Ailleurs sur ViaBloga


Archives par mois